Réunion mensuelle du 08/10/2010 (suite)

Posté par aca25000 le 14 novembre 2010

Le genre Hypancistrus

Le genre Hypancistrus regroupe un grand nombre d’espèces pour la plupart non décrites.

Parmi les espèces les plus connues le superbe Hypancistrus zébra L 046, mais aussi le L260 Hypancistrus sp « Queen Arabesque », le L066 H sp « King Tiger », L270 H. sp « Chocolate », L333 H.sp. « Tiger white »,l’ H. sp L201, l’ H. « Contradens » et bien d’autres.

Hypancistrus contradens est souvent assimilé à Hypancistrus sp L201, mais il semblerait que ce soit deux espèces différentes.

Le nom d’Hypancistrus résulte d’une contraction entre le mot grec « hypo » (qui veut dire moins que) et Ancistrus, en référence au nombre de dents moins importantes chez les Hypancistrus que chez les Ancistrus.

Leur répartition géographique

Du cours supérieur du Rio Orénoque et de ses affluents jusqu’au bassin du Rio Negro, en passant par le Rio Tapajos et le Rio Xingu.

HYPANCISTRUS ZEBRA L 046

 

291.jpg 

Cliquez sur les vignettes pour les agrandir.

C’est fin 2009 que nous avons désiré posséder des Hypancistrus Zebra L 046.

Un ami spécialisé dans les loricariidae trouve un contact en Suisse, une personne qui veut se séparer d’un groupe de 5 individus adultes. Le 10 septembre, il va lui-même les chercher et nous en prenons deux, mais nous décidons d’agrandir le groupe et à la suite d’une offre sur internet, le 21 novembre nous ramenons de Chambéry 3 autres poissons, nous voilà à la tête d’un groupe de 5 L 046 : 2 mâles et 3 femelles.

Présentation du biotope

Les L 046 sont originaires du brésil, on les trouve plus précisément dans le Rio Xingu, affluent de l’Amazone, en amont de la ville d’Altamira province de Para au sud du fleuve amazone.

Ce fleuve a un lit de roches volcaniques, de sable et de débris de végétaux, un taux d’oxygène très élevé avec un débit moyen de 8670 m3/seconde et une longueur de 2260 km

Son pH se situe aux alentours de 6,5 et peut varier entre 4,5 et 8,5 selon les saisons. Il peut atteindre 1km de large vers la ville d’Altamira et 10m de profondeur.

Description

Ses différents noms : Peckoltia Impérial Zebra, Pleco Zèbre, L046. et Hypancistrus zebra

C’est un poisson dont la morphologie est adaptée au milieu où il vit, à savoir une ventouse buccale lui permettant de se fixer sur les pierres balayées par le courant

Il a été découvert en 1991.

Sa taille est de 10 cm pour le mâle et de 8 cm pour la femelle. C’est une espèce territoriale et grégaire à maintenir absolument en groupe de 4 individus minimum.

Il est impossible de différencier le mâle de la femelle avant qu’il ne soit adulte environ 5 cm. La différence se situe au niveau des nageoires pectorales par la présence d’odontodes (petites excroissances) bien développées chez le mâle qui est plus grand, la femelle a la tête plus arrondie et un museau court.

Comportement

Une hiérarchie s’établit dans le groupe où des bagarres peuvent avoir lieu entre les mâles. Ils ignorent complètement les autres occupants de l’aquarium communautaire tant que ceux-ci n’empiètent pas sur leur territoire (fond). Il a des mœurs crépusculaires et nocturnes, un régime alimentaire essentiellement omnivore à tendance carnivore.

Pour chasser dans le courant où il vit, il se sert de son corps pour bloquer sa proie, ensuite il recule jusqu’à ce que celle-ci atteigne sa bouche et il l’engloutit.

Maintenance

Il est préférable de le maintenir en bac spécifique.

Aménagement du bac :

Un bac d’une centaine de litres peut accueillir un groupe de 5 ou 6 individus. C’est la surface au sol qui est importante et non la hauteur.

Une décantation avec une pompe d’environ 600 l/h et une pompe de brassage d’environ 1000l/h pour assurer une bonne teneur en oxygène.

Un chauffage de 100w.

Du sable fin avec des plaques de schistes et des tubes en terre cuite fermés à une extrémité d’un diamètre de 3 à 4 cm et d’une longueur de 12 cm, il faut plus de tubes que de poissons, une racine n’est pas nécessaire.

La lumière du jour peut suffire, les plantes ne sont pas indispensables.

27.jpg

Eviter la présence d’escargots pouvant dévorer une larve tombée d’un tube.

Changement de 1/3 d’eau par semaine soit environ 30%, nettoyage du filtre tous les 15 jours. Ces poissons étant carnivores, ils polluent beaucoup.

Température 28 à 30° en période estivale,

PH: 7, GH: 4°, KH: 4°, NO3: 1mg/l

Alimentation : vers de vase, artémias, daphnies.

Pâtées maison, pastilles pour poissons de fond.


REPRODUCTION

Elle se déroule dans les tubes en terre cuite ou des failles entre deux pierres, l’importance est que le mâle puisse bloquer la seule issue en déployant son corps et l’ensemble de ses nageoires.

Les poissons doivent être adultes (3 ans minimum) et avoir atteint leur maturité sexuelle. L’idéal est d’avoir deux mâles (dominant et dominé) et bien sûr une femelle gravide.

La femelle prête à pondre choisit le mâle dominant.

Stimulation de la ponte

Une simulation de changement de saison, à savoir :

Une chute de la T° de 6° à 10°en arrêtant le chauffage jusqu’à 22°

Une diminution de la nourriture pendant 5 jours, à compter de l’arrêt du chauffage.

Une remontée graduelle de la T° à partir du 6ième jour jusqu’à l’obtention d’une T° de 30°, accompagnée d’une distribution de nourriture riche et variée.

Apparemment le printemps semble être une saison favorable.

La ponte

Le mâle nettoie le site de ponte en attendant Madame, la femelle gravide reste aux alentours, puis entre dans le tube, le mâle l’empêche d’en sortir jusqu’à la fin de la ponte.

Il l’a recouvre de son corps en vibrant de toutes ses nageoires.

L’accouplement dure de 24 h à 4 jours, l’intervalle entre 2 accouplements est d’environ 45 jours.

La femelle quitte le tube et laisse Monsieur s’occuper seul des œufs au nombre de 7 à 12.

33.jpg

Il ventile, les tourne et retourne à l’aide de sa bouche et les recouvre de son corps, les œufs ne sont pas adhésifs dans le tube qui doit être dirigé 45° par rapport au courant.

Quand l’éclosion est proche, des stries rouges apparaissent sur les œufs : 5 à 7 jours après la ponte

Naissance

Le sac vitellin se résorbe en 14 à 16 jours, les larves ne s’alimentent pas et restent collées dans le tube.

34jour1l.jpg

Dès le seixième jour, les petits sortent du tube pour s’alimenter.

34jour9.jpg

Alevin de 9 jours

Nourriture idéale : Pastilles de fond écrasées et réduites en poudre, jus de vers de vase ou mélange des deux.

A ce moment là on les place dans un pondoir, dans le bac des parents afin de bien les nourrir car ils sont fragiles.

Elevage

On passe du pondoir à un bac de 30l sans substrat, bien filtré et chauffé, puis on augmente le volume au fur et à mesure de la croissance.

41.jpg

Attention ! Pas la moindre pollution, changement d’eau de 10% avec de l’eau neuve de même caractéristique que celle de l’aquarium et siphonage des déchets tous les jours.

La croissance des alevins est rapide jusqu’à la taille de 2 cm, elle diminue par la suite

A 20 jours de 1,7 à 1,8 cm

A 30 jours de 1,9 à 2 cm

A 50 jours 2,5 cm

A 90 jours de 3 à 3,2 cm ;

Ils atteignent 4 à 4,5 cm au bout de la première année, ils sont alors dans un grand bac aménagé comme celui des parents.

Conclusion

C’est un poisson magnifique qui mérite qu’on s’y intéresse.

Ne le laisser pas croupir seul au fond d’un bac, sa reproduction est son élevage permettront de le sauver.

Noëlle et Jean-Luc.

Laisser un commentaire

 

Reptilia |
Association Guillaume Bec |
Association Coopération et ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Sophie coiff'
| Carrières et matériaux de c...
| A.S.L. du Moulin Baudrin