La culture d’artémias, selon Seb.

Posté par aca25000 le 11 mars 2012

Les nauplies d’artémia sont de petites crevettes vivant en mer qui peuvent subsister quelques temps en eau douce.

Elles sont utilisées comme nourriture vivante pour les poissons de petite taille ou pour les alevins. Elles créent du mouvement dans l’aquarium et réveillent les instincts de chasseurs de nos animaux aquatiques.

Attention : Oeufs : les coquilles font occlusion si elles sont ingérées.
Astuces : Commander les oeufs sur internet. Conserver les oeufs à l’abri de l’humidité et/ou les congeler.

 

 

 

« Recette »

1L d’eau + eau pour la javel.

30G de gros sel.

Berlingot d’eau de javel TRADITIONNELLE (Seb insiste !)

Avant la mise en culture :

passage à eau de javel :

-Préparer 1L de javel : berlingot + eau = 1L  >> prendre un récipient d’un litre et compléter avec de l’eau après avoir mis le berlingot) BUT : pour décoquiller les oeufs et éviter les occlusions. Astuce : Avant le passage en eau de javel, il est conseillé de mettre les oeufs une heure dans l’eau pour les réhydrater un peu.

-Pour le trempage à la javel : une dose d’eau + une dose d’eau de javel (exemple : 10cl de javel déjà diluée + 10cl d’eau de conduite), peu importe la quantité d’oeufs. Faire tremper 25min, pas une de plus !!!
Avec un tamis d’artémias, filtrer les oeufs de la potion. Et les rincer à l’eau du robinet pour éliminer la javel.

Mise en culture :


Prendre une bouteille au goulot étroit dont on aura coupé le fond (photo à venir) et fixé le bouchon à une plaque pour qu’elle puisse tenir la tête en bas.

Remplir cette bouteille d’un litre d’eau additionnée de 30g de sel, verser les oeufs et les aérer à l’aide d’une pompe à  air et d’un bulleur (ou d’un simple tuyau lesté pour qu’il tombe au fond), pour que les oeufs soient en permanence en suspension. Le tout à une température proche de 26°C.

Les oeufs éclosent 24 à 36h plus tard. D’où l’intérêt de préparer les oeufs à l’avance et de préparer une bouteille tous les jours (roulement de 3 ou 4 bouteilles).

Prendre le tamis et filtrer les artémias. Il faut les rincer pour enlever le sel mais attention : prendre une eau à la même température que l’eau de culture (sinon les proies meurent).

Si une dose d’artémias ne marche pas (taux d’éclosion très faible), on peut la décoquiller (25min dans eau de javel et rincer) et la donner à manger aux alevins, les oeufs sont aussi comestibles.

 

Priscilia.

Publié dans * Pratique/Technique | Pas de Commentaire »

bourse 2012

Posté par aca25000 le 6 mars 2012

bourse 2012 dans * Bourses aff2012diffweb-211x300          

er2012-01-300x285 dans * Bourses  er2012.02-300x210

 

 

L’album photos de l’un de notre confrère Cédric :  http://www.pignat.ch/albumnancray/index.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans * Bourses | Pas de Commentaire »

Réunion mensuelle du 10/02/2012 (1)

Posté par aca25000 le 12 février 2012

Pour des photos réussies (ou moins ratées…)

 

Cet article ne parlera pas de la partie appareil photo (et accessoires), celui de chacun est différent, plus ou moins évolué suivant le budget que l’on a pu y consacrer.

Voici juste quelques conseils de préparation à la séance photo qui nous permettrons d’éliminer des imperfections et éviter un fastidieux travail par un logiciel de retouche.

 

La veille :

- nettoyage verre intérieur : algues, pontes d’escargots (à moins que ce ne soit le sujet de la photo évidement)
- aspiration des déchets au sol
- changement d’eau
- pas de nourrissage : d’une part la faim les fera sortir plus volontiers dans le cas de grands timides, d’autre part, ça évite la présence de selle attachée au poisson, ce qui n’est pas très esthétique.

 

Quelques heures ou minutes avant :

 

Nettoyage extérieur :
 traces de doigts, calcaire, poussières, escargots.

 

 

débrancher :

- pompes filtration + brassage : pour éviter les particules de pleine eau

- venturi + écumeur : pour éviter les bulles d’air

 

 

installer :

 

- le trépied ou bricolage (cales) qui mettra l’appareil à hauteur sans risque de  »bougé ».

- nettoyer l’objectif.

 

 

 

 

Faire le noir :

 

- pour éviter un maximum de reflets, fermer les volets, éteindre les lumières (et télévision) de la pièce ou d’autres bacs qui se trouveraient derrière (fishroom).

 

 

 

 

 Position de l’appareil dans le cas de l’utilisation d’un flash :

 

Pour une vue d’ensemble du bac, placer l’appareil à environ 45° par rapport à la vitre, ça évitera le reflet du flash dans celle-ci.                   Réunion mensuelle du 10/02/2012 (1) dans * Pratique/Technique 45%C2%B0-300x204  

Pour un plan plus rapproché, coller l’objectif directement contre la vitre.utiliser si possible un filtre diffuseur sur le flash (un simple mouchoir suffit parfois).

         DSCF1184-300x225 dans * Pratique/Technique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans * Pratique/Technique | Pas de Commentaire »

La reproduction des scalaires par Sébastien. Réunion menuelle du 13/01/12.

Posté par aca25000 le 29 janvier 2012

Ce mois-ci, Sébastien a partagé avec nous son expérience de reproduction des scalaires.

En voici un compte-rendu :

La reproduction du scalaire n’est pas une affaire aisée. Il est parfois difficile de se procurer un couple. Des pontes par deux femelles ont pu être observées et lorsqu’on possède un véritable couple, souvent, les parents mangent leurs alevins (probablement du aux multiples croisements qui ont fragilisé le comportement parental de ce cichlidé).
Aujourd’hui, élevés depuis plusieurs générations, les scalaires du commerce sont plus simples à reproduire que les poissons sauvages car ils sont moins sensibles aux paramètres de l’eau et sont moins exigeants. Ce sont des scalaires « tout terrain ».

Sébastien s’est procuré six scalaires de 3 ou 4 cm qu’il a maintenu dans 120L pour les observer. Deux couples se sont révélés dont un seul viable (le second ayant décidé de rompre rapidement une fois isolés, motif évoqué : incompatibilité d’humeur). Pour en arriver là, plusieurs mois sont passés.
Une fois les couples définis, ils sont placé dans deux bacs de 80L (volume suffisant pour de la reproduction si le couple s’entend bien).

La reproduction des scalaires par Sébastien. Réunion menuelle du 13/01/12. dans * Reunions mensuelles 52-300x225
mâle
50-225x300 dans * Reunions mensuelles
femelle

 

Pour le côté pratique, le bac est nu, filtré par exhausteur et propose plusieurs supports de ponte (amphore, ardoise, tuyau vertical, plante en pot…). On peut y introduire des escargots (planorbes, mélanoïdes) mais il faut éviter les poissons de fond qui, la nuit venue, n’hésiteront pas à déguster les oeufs des scalaires.

Lorsque la femelle est prête à pondre son ventre devient rebondi et son oviducte apparaît.

72-300x225
organe génital femelle

 

76-300x225
organe génital mâle

Le couple commence alors à nettoyer le support qu’ils auront choisi pour pondre.
La femelle pond alors des lignées d’oeufs que le mâle vient féconder ensuite.

Certains oeufs ne sont pas fécondés et moisissent ce qui contamine les oeufs viables qui sont à côté. Souvent, les parents les mangent pour protéger les autres. Si vous avez enlevé le support de ponte pour élever vous-même les alevins, il faut essayer d’enlever ces oeufs qui deviennent très vite blancs. Pour prévenir la moisissure, on peut utiliser du bleu de méthylène.

122-225x300
ponte avec oeufs non fécondés (blancs)

Une fois les oeufs éclos, certains couples déplacent les alevins (ils les cacheraient pour la nuit), il n’est donc pas rare de les retrouver un peu plus loin au petit matin.

Il faut penser aux changements d’eau, même s’il y a des alevins(!!!).

Les premiers jours, leur sac vitellin les empêche de nager (le ventre est par terre et la queue frétille « en l’air »).
Du moment que les alevins ne sont pas en nage libre, ça ne sert à rien de les nourrir car c’est le sac vitellin qui les alimente.

126-300x225
Alevins après éclosion (toujours attachés au support de ponte)

 

Après la ponte, Sébastien a choisi de mettre l’amphore dans un bac 30L (meme eau que celle des parents) avec chauffage et filtre sur exhausteur et beaucoup de courant (remplace la ventilation des parents).
Du jour au lendemain, ils tombent tous de l’amphore.

144-300x225

Le sac vitellin se résorbe petit à petit au fil des jours et les yeux apparaissent, les queues s’allongent. Puis ils atteignent la nage libre et à ce moment-là, on peut (doit) commencer à nourrir aux nauplies d’artémia. Matin et soir pour qu’ils aient le ventre « couleur artémia » en permanence. Il est très important de bien nourrir des alevins parce que s’ils prennent du retard, ils ne pourront pas le rattraper plus tard.

160-300x225
Alevins en nage libre, avec le ventre « couleur artémia »

Les premières couleurs arrivent aux alentour du dixième jour.

168-300x225
premières couleurs

La forme typique du scalaire apparaît petit à petit.

170-300x225

 

Les premiers temps, ils restent vers le sol, vers 8mm, avec une forme rappelant celle du scalaire, ils commencent à nager plus en hauteur.
A ce moment, on peut commencer à introduire de la poudre, des granulés.

Au bout d’un moment, il faut séparer les petits car trop à l’étroit puisque trop nombreux (deux bacs de 30L)

192-300x225

Il est très important de ne pas négliger les changements d’eau : avec trop de nitrates les nageoires pourrissent  : Sébastien réalise des changement de 50% tous les jours (rappel : bacs de 30L).

Lorsque les jeunes deviennent trop gros pour les petits bacs, il est temps de les transférer dans un bac plus grands (200L), sans décor pour pouvoir siphonner les moindres recoins.

Priscilia

Publié dans * Reunions mensuelles | Pas de Commentaire »

l’ACA change de logo !

Posté par aca25000 le 29 décembre 2011

l'ACA change de logo ! pojl

 

 

L’association comtoise d’aquariophilie change de logo.

La réunion du conseil d’administration du 16 décembre 2012 a donné lieu à une proposition de remplacement du logo de l’association, les membres du conseil ont accepté à l’unanimité la proposition.

La mémoire des anciens n’est pas foulée aux pieds pour autant puisque le nouveau logo reprend l’image du scalaire, le premier logo de l’ACA.

 

Le besoin :

- une actualisation de l’image du club et un visuel plus facilement perceptible par les amateurs non-avertis qui aimeraient nous rejoindre.

- la création de nouveau vêtements par brodure, la rascasse s’est avérée impossible à transmettre dans la mesure où nous ne possédions que des fichiers n’ayant pas les qualités nécessaires à une numérisation acceptable.

 

Ce nouveau logo à été créé par Céline BOYER, graphiste du Centre 1901, orientée par un petit groupe de travail issu du conseil.

Les outils informatiques utilisés nous permettent de posséder des formats de fichiers d’excellente qualité et utilisables dans les plus grandes tailles de support d’impression.

   Aca-Couleurs500


Laurent

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans * Non classé | Pas de Commentaire »

1...789101112
 

Reptilia |
Association Guillaume Bec |
Association Coopération et ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Sophie coiff'
| Carrières et matériaux de c...
| A.S.L. du Moulin Baudrin